7 janvier 2015

Encre noire

Censure, liberté d'expression, rôle des artistes, des intellectuels, ... Des sujets que nous abordons souvent avec nos élèves. 

Que dire ici sur cette triste actualité? 

Vous rappeler un billet sur une BD que nous avions particulièrement aimée, à l'époque, et que nous allons relire et partager.

En février 2006, l’hebdomadaire Charlie Hebdo, après la publication des caricatures de Mahomet, se retrouve devant les tribunaux pour « injures publiques envers un groupe de personnes en raison de leur appartenance à une religion ». Joann Sfar assiste à l’intégralité des débats et nous livre la chronique, sous forme de bande dessinée, d’un procès qui parle de racisme, de laïcité et du droit à l’expression. Avec ses dessins croqués en vitesse et son humour, Sfar retranscrit les brillantes tirades de certains témoins qui ne rappellent rien de moins que les bases de la démocratie.
À l’instar de son auteur, un ouvrage étonnant et remarquable.

Référence:
Joann SFAR, Les Carnets de Joann Sfar: Greffier, Delcourt, «Shampooing», 2007.

1 commentaire: